logo

Former vos équipes

La communication non verbale

18 juin 2024 | 3 min

Une femme avec les doigts entremêlés échange avec un personne.

93% de la communication se déroule de manière non verbale, comme l'a montré le professeur de psychologie Albert Mehrabian. Sans que l'on s'en rende compte, nos gestes, notre intonation et notre attitude transmettent des informations tout autant que nos mots. 

Découvrez les 4 dimensions de la communication non verbale pour maîtriser votre propre langage corporel et mieux comprendre celui des autres. 

Qu'est-ce que la communication non verbale ?

La communication non verbale est l'ensemble des modes de communication qui n'utilisent pas le langage1.  L'intonation, la gestuelle, la posture ou encore les expressions du visage donnent des informations et ajoutent du contexte aux mots qui sont énoncés. 

Voici quelques exemples de l'influence de la communication non verbale dans les échanges interpersonnels : 


  • Un candidat qui se présente dans une posture trop décontractée à un entretien de recrutement  pour une fonction au sein d'une entreprise dont la culture est très conservatrice peut être perçu comme manquant de sérieux, même si son discours est irréprochable.
  • Un collaborateur qui a l'air abattu ou fatigué alors qu'il affirme que tout va bien peut amener son manager à s'interroger sur d'éventuels risques psychosociaux.
  • Un leader souriant, à la posture droite et à la gestuelle assurée a tendance à inspirer davantage confiance, indépendamment de son discours. 


Pourquoi est-il important de bien gérer sa communication non verbale ?

La communication non verbale intervient dans tous nos échanges du quotidien. Bien la maîtriser est particulièrement important pour les collaborateurs qui occupent (ou souhaitent occuper) une position de leadership ou une fonction managériale car une bonne communication non verbale est essentielle pour fédérer une équipe, gagner la confiance des autres et faire adhérer les collaborateurs à une vision commune. 

Les 4 dimensions de la communication non verbale 

La communication non verbale peut être découpée en 4 catégories2.  

La communication paraverbale

Le paraverbal correspond à la manière dont les mots sont énoncés. Il s'agit donc notamment de : 


  • L'intonation 
  • La vitesse d'élocution
  • Le ton
  • La modulation

Tous ces éléments peuvent varier en fonction des émotions, de l'intention et des enjeux de la personne qui parle. Par exemple, sous l'effet du stress, on a tendance à parler plus vite et avec une voix plus aiguë. 

La communication supra verbale

La dimension supra verbale concerne les choix conscients (et inconscients) qui ont été faits pour communiquer une information. Cela inclut notamment : 

  • La tenue vestimentaire 
  • Le choix des couleurs portées
  • Les accessoires (montre, stylo, bijoux…)
  • Etc. 

La communication supra verbale peut pourrait par exemple donner des informations sur le style de leadership d'un manager : s'il porte un costume, cela va plutôt faire penser à un leadership transactionnel, alors qu'un leader transformationnel peut avoir tendance à porter une tenue plus décontractée, par exemple.  

La communication infra verbale

La communication infra verbale désigne les éléments inconscients de la communication. Beaucoup utilisée par les publicitaires, cette dimension a une influence sur notre perception sans que l'on s'en rende compte. 

Par exemple, une étude3  a montré que lors de négociations, les discussions étaient plus animées lorsque les participants étaient assis sur des chaises dures plutôt que sur des chaises matelassées. On sait également que les couleurs impactent notre état émotionnel (le bleu inspire la confiance, le jaune favorise la bonne humeur, etc.).

La communication holo verbale 

On parle d'holo verbal pour désigner le langage du corps : en effet, les mouvements, les gestes, le regard, le niveau de contact physique et les expressions du visage peuvent donner des informations. 

Par exemple, un manager qui baisse le regard et qui se tord les mains lorsqu'il s'adresse à son équipe sera perçu comme peu confiant et aura plus de mal à fédérer ses collaborateurs. 

*Tous les articles de CLEPER sont rédigés par un humain.

Les contenus de nos articles s’appuient sur des recherches en sciences de gestion (Sociologie du travail, Psychologie du Travail, Economie du travail, Ressources Humaines). Nous nous attachons à citer les auteurs des différentes publications et recherches.

1 Soppelsa, R. (2018). Sémiologie des communications non verbales. Dans : Jean-Michel Albaret éd., Manuel d'enseignement de psychomotricité: 4. Sémiologie et nosographies psychomotrices (pp. 193-203). Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur.

2 Story, M. (2022). Les cinq dimensions de la communication non verbale. Dans : , M. Story, Au-delà des mots: Guide de la communication non verbale (pp. 14-17). Paris: Dunod.

3 Story, M. (2022). Les cinq dimensions de la communication non verbale. Dans : , M. Story, Au-delà des mots: Guide de la communication non verbale (pp. 14-17). Paris: Dunod.

Continuer votre lecture

Qu'est-ce que le leadership et pourquoi l'encourager ?

Le leadership est l'une des 10 compétences professionnelles identifiées par le Forum Économique Mondia...

Comment développer les soft skills de vos managers ?

Les compétences techniques ne suffisent plus aujourd’hui en entreprise. Les soft skills attirent l’att...